Menu

Les dromadaires sont aussi une menace pour le couvert végétal du Logone et Chari

Après la publication de - LOGONE ET CHARI IN MOTION- sur les activités négatives des dromadaires pour pour nos agriculteurs, je crois qu’il est également utile de souligner l’effet dévastateur de leur séjour en terre camerounaise sur la végétation.

En effet, les dromadaires sont périodiquement lâchés en divagation dans notre département pour s’engraisser aux dépend de nos paysans qu’ils empêchent de jouir du fruit de leur travail.

Un malheur ne venant jamais seul, ces animaux s’en prennent également au couvert végétal de cette partie du pays qu’ils déciment progressivement. Le passage destructeur des ces camélidés vient certainement renforcer l’avancée du désert qui se précise de plus en plus clairement dans ce département tant éprouvé par la raréfaction de la ressource naturelle, depuis quelques années.

En fait, les activités de ces animaux, étranges pour beaucoup d’entre nous, ont pour effet de bloquer la croissance des jeunes arbres. ils broutent systématiquement les repousses situées au sommets de ces arbres dont la régénération n’est stimulée que par la seule courte saison pluvieuse que nous connaissons.

C'est ce qui fait croire aux populations locales que la langue des dromadaires contient un poison qui détruit la végétation et laisse la désolation après leur passage.

Il est temps de mettre un terme a cette situation. Mieux vaut tard que jamais. Nous pensons que le moment est venu de régler définitivement ce problème.

back to top
Bookmakers bonuses with gbetting.co.uk click here