UNE VISITE CONFRATERNELLE AU Dr Rose ABONDO,

LA CHLOROQUINE QUI A FAIT ET FAIT ENCORE COULER TANT DE SALIVE N'EST PAS ÉTRANGÈRE A CET INTÉRÊT QUE JE MARQUE POUR LE LANACOME (LABORATOIRE NATIONAL DE CONTRÔLE DE QUALITÉ DES MÉDICAMENTS ET D'EXPERTISE)

UNE VISITE CONFRATERNELLE AU Dr Rose ABONDO,

UNE VISITE CONFRATERNELLE AU Dr Rose ABONDO,
D.G. DU * LANACOME *, A YAOUNDÉ.

LA CHLOROQUINE QUI A FAIT ET FAIT ENCORE COULER TANT DE SALIVE N'EST PAS ÉTRANGÈRE A CET INTÉRÊT QUE JE MARQUE POUR LE LANACOME (LABORATOIRE NATIONAL DE CONTRÔLE DE QUALITÉ DES MÉDICAMENTS ET D'EXPERTISE)

La panique généralisée générée par l'explosion subite et multipolaire du COVID-19 est une aubaine pour certains esprits égocentriques qui n'ont ni foi ni loi.
Ils ne reculent devant rien, pour en tirer le maximum de profit possible au détriment de nombreuses vies humaines.

C'est certainement le cas avec l'introduction frauduleuse annoncée de la CHLOROQUINE un peu partout en Afrique. Il fallait s'y attendre depuis que ce médicament, sorti de l'oubli, occupe les devants de la scène dans le traitement du COVID-19.

C'est la raison pour laquelle j'ai pensé à faire une visite de courtoisie à ma consœur, le Dr Rose MBALLA ABONDO, Directrice Générale du LANACOME.

J'ai donc profité de cette visite pour m'entretenir avec la D.G, d'une part, sur les capacités effectives de la structure qu'elle dirige, et d'autre part, les procédures administratives et les protocoles techniques qui y sont en vigueur.

En dépit de quelques difficultés financières qu'elle espère passagères, Elle m'a assuré que le LANACOME est en mesure de repondre aux éventuelles sollicitations dont il pourrait faire l'objet.

J'ai justement, pour m'acquitter d'un devoir de conscience, promis de lui soumettre, dans les jours à venir, des échantillons de CHLOROQUINE et de VITAMINE C en provenance de Kousseri, pour un contrôle de qualité.

En effet, la ville de Kousseri (et par extension le Logone et Chari) , bien qu'affectée par cette atmosphère morose imputable à Boko Haram, est connue pour son dynamisme mais également pour être une plaque tournante de plusieurs activités dont certains trafics illégaux. Il s'agit, en l'occurrence, des substances prohibées ou des produits frelatés ou même imités.

Par ces temps de psychose collective, Les faux médicaments notamment la fausse CHLOROQUINE auront, plus que par le passé, de beaux jours devant eux, si les précautions et les mesures adéquates ne sont pas prises à temps.

L'expérience à montrer que, même en temps normal, la lutte contre les faux médicaments est un combat complexe et jamais gagné d'avance.

C'est pour cette raison que nous devons nous mobiliser davantage pour limiter au maximum les dégâts, surtout pendant cette période tourmentée où l'on est tenté de tout accepter pour échapper à cette pandémie.

Enfin, il y a lieu en passant, d'être fier que le Cameroun puisse disposer, depuis si longtemps, d'une expertise de ce gabarit dont l'utilité est plus que jamais avérée.